View Sidebar
Natural

1798 Campagne d’Egypte

1798, campagne d’Egypte. Pour la première fois, un général en expédition, Napoléon BONAPARTE, choisit de se faire accompagner de linguistes : les Interprètes Militaires sont nés. Bien entendu, il n’était pas le premier souverain à avoir perçu la nécessité de pouvoir communiquer de manière fiable avec les populations civiles des pays où se déroulaient ses campagnes, tout autant qu’avec les forces ennemies. Mais il fut le premier à formaliser la fonction de ces linguistes. C’est là que se trouve l’origine de l’insigne actuel des linguistes de l’Armée de Terre, ainsi que celle des brevets de langues des autres armées : le sphinx.

Le 20 Floréal an VI (9 Mai 1798), le futur empereur s’entoura donc de 9 interprètes choisis parmi les orientalistes les plus en vue de l’époque, qui devinrent Interprètes de l’Armée, rattachés à la Commission des Sciences et Arts. Ils dépendaient du Ministère de la Guerre, mais n’avaient pas de grade réel. Parmi eux, Venture PARADIS fut spécialement attaché à Bonaparte, et l’accompagna dans ses moindres déplacements, avec le titre d’Interprète en Chef, assimilé plus tard au grade de Commandant ou Lieutenant-colonel.

anolir-histoire-sphinxIl décéda au retour de l’expédition de Saint Jean d’Acre, et fut remplacé par son élève, Amédée JAUBERT. Tous deux furent membres de l’Institut d’Egypte fondé au Caire par Bonaparte le 3 Fructidor an VI (20 Aout 1798). Plusieurs interprètes furent en outre recrutés sur place, l’un d’entre eux recevant même plus tard le titre de Comte (Elias PHARAON, dit Comte Elias). Ce premier corps des interprètes fut licencié à l’issue de la campagne, et ses membres eurent des destins souvent prestigieux : professeurs à l’Institut des Langues Orientales, rédacteurs d’ouvrages historiques ou linguistiques, d’études diverses, voire membres du corps diplomatique.

Share Button