Menu

IN MEMORIAM Lieutenant-colonel (H) Pierre Denain, Vice-Président d’Honneur de L’ANOLiR.

by Preprod, 29 avril 2019

À une époque difficile, celle de la fin des années 50 et du début des années soixante, Pierre Denain a servi au 4° régiment de chasseurs en tant que sous-lieutenant, alors qu’il n’était pas encore entré dans la filière des linguistes de réserve.

De ses nombreuses missions en tant qu’IRAT ou OLRAT, nous en retenons deux, qui l’ont distingué à l’époque, et que nombre de linguistes militaires ont encore en mémoire.

D’abord, son séjour clandestin à RIYADH, en ARABIE SAOUDITE, pour participer durant 6 jours au bilan militaire de la 1° guerre du Golfe. Clandestin car à l’époque les réservistes ne pouvaient pas participer aux OPEX (qui d’ailleurs ne portaient pas encore ce nom), ce qui fait de Pierre Denain le seul réserviste répertorié à avoir participé en tant que tel à cette guerre !

Ensuite la mission de commandement des linguistes lors du Congrès de la CIOR à Paris et Fontainebleau en 1991.

Son parcours de réserviste ne se résume évidemment pas à ces deux missions prestigieuses, mais elles reflètent justement l’immense confiance dont bénéficiait Pierre Denain auprès du commandement.

Dans son métier civil, Pierre Denain a mené une brillante carrière de maître de conférences, directeur de son UFR à l’université de Lille III.

Et c’est la synthèse des deux, l’uniforme et l’expertise linguistique et culturelle, qui font de lui la version moderne des interprètes militaires, à l’image de ceux qui en 1798 ont accompagné le Général Bonaparte en Egypte. Comme il le sera après eux, ils avaient été sélectionnés pour leur parfaite maitrise de la langue et de la culture. Ils étaient les experts qui conseillaient les chefs, leur évitaient les impairs, parlaient en leur nom ; ils étaient enseignants à l’Ecole Spéciale des langues Vivantes Orientales, experts de l’Orient et de sa culture, auteurs de dictionnaires et de traités. En accompagnant les chefs militaires français à RIYADH, Pierre Denain a marché dans leurs traces.

Pierre Denain a fait partie du Conseil d’Administration de l’ANOLiR depuis l’époque où celle-ci s’appelait encore AGOLIR. Il y a occupé les postes de Secrétaire Général, puis Vice-président, administrateur chargé des relations avec l’université, et depuis 2012 Vice-président d’Honneur.

C’est dire combien Pierre Denain était représentatif de ce que les linguistes militaires ont pour ambition d’être : militaires accomplis, linguistes distingués, mais aussi, et c’est à cela que, parmi les meilleurs on reconnait l’élite, pleinement impliqués dans la vie associative.