View Sidebar
Natural

1939-1945 Deuxième Guerre Mondiale

Entre deux guerres, les interprètes se regroupèrent en associations. Les deux premières (L’Association des Sphinx, et Interpreters of the Great War) naquirent juste après le premier conflit mondial, fusionnèrent, puis disparurent dans les années 30. la troisième fut créée en 1928, et perdure. Tout d’abord appelée Association Générale des Officiers Interprètes de Réserve (AGOIR), elle devint ensuite AGOLIR (Association générale des Officiers de Liaison et des Interprètes de réserve), puis ANOLIR (Association Nationale).

Durant la deuxième guerre mondiale, les interprètes connaîtront les vicissitudes de l’ensemble de l’armée française, et c’est au sein des Forces de la France Libre que l’on retrouvera une organisation d’interprètes, avec une assez forte représentation féminine. Des interprètes seront systématiquement attachés à de petites équipes de commandos parachutées en France occupée pour préparer, notamment, le débarquement sur les plages de la Méditerranée. De ces quelques centaines de femmes et d’hommes émergent deux personnalités remarquables :

le lieutenant Maurice SCHUMANN (à gauche), la voix de la France libre, qui plus de mille fois lança ses appels bien connus des studios de la BBC. C’est dans la fonction d’interprète qu’il rejoignit les Forces de la France Libre ; et le Capitaine de Corvette Philippe KIEFFER (à droite), d’abord sous-lieutenant interprète de l’armée de terre, transféré à sa demande dans la marine où il devint ORIC (Officier de Réserve Interprète et du Chiffre), avant de créer le commando que chacun connaît.

Share Button